Nous sommes le Samedi, 25 Mai 2019
Vous etes ici :     Home Point(s) de vue Les réflexions gaullistes de la semaine du 18 au 24 février 2019 par Christophe CHASTANET
Les réflexions gaullistes de la semaine du 18 au 24 février 2019 par Christophe CHASTANET PDF Imprimer E-mail

Mercredi 20 février 2019 :

Des milliers de manifestants se sont réunis hier soir à Paris et en province à l'initiative d'une cinquantaine de partis, associations et mouvements qui ont appelé à faire front commun contre l'antisémitisme (lire communiqué UPF, 19/2).

Après les actes abjects de ces derniers jours et la découverte, hier encore, de la profanation du cimetière de Quatzenheim (67) où 96 tombes ont été recouvertes de croix gammées, l'hommage empreint de dignité et de sobriété de ces rassemblements a été un magnifique et puissant rappel aux fondements mêmes de notre société démocratique ainsi qu'à la conscience de nos valeurs fondamentales.

Personne n'est dupe du caractère éphémère d’un tel rassemblement, mais il est heureux de constater que toute la classe politique peut parfois se rassembler pour refuser l'inacceptable.

La condamnation de l'antisémitisme ne suffira pas pour autant à faire une politique, ni à se refaire une virginité, tant les partis politiques à la manœuvre sont parfois les premiers à tenir des discours ambigus qui contribuent à fissurer les digues républicaines.

En outre, l'indignation n'a jamais empêché l'ignominie et le souvenir de 2015 est encore frais pour nous le rappeler. 

C'est d'ailleurs parce que nous avions refusé de participer à la marche républicaine de janvier 2015 que les gaullistes sont aujourd’hui bien placés pour faire preuve de lucidité…

A lui seul, ce sursaut républicain ne permettra pas de mettre un terme à la dérive d’une minorité violente qui se croit forte parce qu’on parle d’elle.

Que faut-il de plus ? nous devons déjà, à l'heure d'Internet, des réseaux sociaux et de la post-vérité, être tous mobilisés pour déconstruire les stéréotypes et idées préconçues qui continuent d’être véhiculés sur les religions. Ensuite, les mots doivent se concrétiser par des actes qui ne nécessitent pas forcément de se traduire par une nouvelle législation prise sous le coup de l’émotion mais plutôt par un retour aux fondamentaux car l'éducation apparaît bien comme la mère des batailles contre l'antisémitisme et toute forme de discrimination.

 

Sondage

Diriez-vous que par votre vote aux prochaines élections européennes...
 

Sur Facebook

Joomla Templates and Joomla Extensions by JoomlaVision.Com